presse >Théâtre

est la traduction en portugais de "l'affaire Dussaert" réalisée par Marilu de Seixas Correa
La pièce à été jouée du 26 août 2016 au 19 mars 2017
au Théâtre Maison de France de Rio de Janeiro
par Marcos Caruso
mise en scène de Fernando Philbert

Marcos Caruso  a obtenu pour sa prestation
Le prix du meilleur acteur décerné par la Fondation Cesgranrio
Le prix du meilleur acteur décerné par la Fondation Shell pour le théâtre
Le prix du meilleur acteur décerné par la Taverne Culturelle à Rio
Le prix du meilleur acteur décerné par APTR

la pièce a été sacrée Meilleur spectacle d'humour

Voir des extraits

Voir les photos

Page Facebook du spectacle


Comédie musicale adaptée de la pièce de Georges Feydeau et Maurice Desvallières.

Musique : Hervé Devolder
Adaptation et couplets : Jacques Mougenot
CD des chansons du spectacle enregistrées par les comédiens disponible commander
MOLIÈRE 2016 du spectacle musical !


Résumé :

Eugène Gévaudan, apothicaire à Loches, son frère Alfred, et sa sœur Laure, sont montés à Paris pour trouver des partis. Croyant être dans l'agence matrimoniale de Plucheux, ils débarquent dans le bureau de placement de Séraphin et sont recrutés comme domestiques chez le Docteur Saint Galmier. Ils prendront le docteur, sa sœur Rachel et sa fiancée Léonie pour leurs prétendus !

L'irruption de la cocotte Michette, ancienne maîtresse de Saint Galmier ajoutera aux quiproquos et aux coups de théâtre ainsi que la méprise qui fera croire à Saint Galmier que ces trois curieux domestiques sont trois aliénés échappés de son établissement de soins : le Louvre hydrothérapique. C'est dans ce lieu insolite, entre deux baignoires que s'achève la pièce en un dernier acte délirant et effréné...

Parcours :

Création au Théâtre du Palais Royal le 3 juin 2014
joué jusqu'au 6 septembre 2014.
Reprise du 19 juin au 15 août 2015 au Théâtre du Palais-Royal.
Tournée en France et Suisse du 1er octobre au 31 décembre 2015
Reprise du 3 décembre 2016 au 8 janvier 2017 au Théâtre de la Michodière
21 juin 2017 : Festival d'Anjou
Tournée en France et Suisse du 1er octobre au 31 décembre 2017

Bande Annonce :


Comédie à 2 personnages. 1h20
Edité chez ODS (L'oeil du Sphinx)


Résumé :

Martin Piche est atteint d’un mal étrange : il souffre d’un manque absolu de curiosité… cela ne va pas manquer d’exciter au plus haut point celle de son psy !
Pour tenter de résoudre l’énigme que pose ce cas inhabituel et désarmant, le spécialiste devra faire appel à toute sa sagacité et son imagination dans une séance où les situations comiques s’enchaîneront, passant de l’insolite au burlesque, du touchant au cruel, de l’absurde à l’inquiétant

Parcours :

Le cas Martin Piche a été créé au festival Off d'Avignon 2015 au théâtre des 3 Soleils (du 4 au 27 juillet)
dans une mise en scène de Hervé Devolder assisté de Pauline Marbot
avec Benoit Tachoires (le psy) et Jacques Mougenot (Martin Piche)
Lumières : Denis Koransky / Production : Aigle Noir Productions
Repris au Petit Montparnasse de janvier à juin 2016
avec Hervé Devolder (le psy) et Jacques Mougenot (Martin Piche)
festival Off d'Avignon 2016 au théâtre des 3 Soleils (du 7 au 30 juillet)
Grand Montparnasse du 26 avril au 2 juillet 2017
festival Off d'Avignon 2017 au théâtre des 3 Soleils (du 7 au 30 juillet)
Comédie de Paris du 13 février au 16 mai 2018
festival Off d'Avignon 2018 au théâtre des 3 Soleils (du 6 au 29 juillet)


Comédie - 3 personnages - Durée 30 mn
La première pièce de l’auteur écrite en 1987.
Texte à paraître.


Résumé :

Le très sérieux directeur de la Sodeteg (premier fabriquant européen de joints de culasse) fait part au très imaginatif directeur de la « Recherche » de sa rencontre avec un lutin...
Mythe et pragmatisme, absurde et logique, rêve et réalité s’affrontent.


Comédie en 4 actes - 4 personnages
Durée : 1h20
Texte à paraître


Résumé :

Jean-Pierre Savenel, époux de l’héritière de la Banque Saxe-Latour, est victime d’un chantage hors du commun.
Son maître chanteur, Jean-Baptiste Courtois, ancien camarade de Normale, type du personnage « pot-de-colle » et psychotique, lui demande, en échange de photos compromettantes, non pas de l’argent mais de l’amitié.
Le détective Tony Lomax, gaffeur et maladroit, est en charge de l’affaire.

Sous les apparences d'un thriller comique et rythmé, "Le maître chanteur" est une pièce sur l'amitié et son rôle de révélateur (au sens photographique du terme...) des êtres.


De François Mougenot
Couplets chantés et pastiche de Feydeau de Jacques Mougenot
2 personnages
Durée : 1h15
Texte édité par Edite
CD produit par Canal 33


Résumé :

François Mougenot, avec impertinence et drôlerie, mais aussi un talent de pasticheur certain, a décliné le thème de « La cigale et la fourmi », à la manière de nombreux auteurs de théâtre ou de cinéma : en détournant des scènes fameuses de Molière (La fourmisanthrope), Racine (Cigallicus), Shakespeare (Un compte d’hiver), Beaumarchais (La froide journée), Labiche (-9° à l’ombre), Feydeau (Un grain à la patte), Rostand (Cigalo de Bergerac) et plus près de nous d’Audiard (Les fourmis flingueuses) ou de Pagnol (Cigalou), sans oublier quelques clins d’œil obligés aux séries TV, mais aussi en pastichant allègrement quelques morceaux de bravoure de la poésie empruntés à Verlaine, Apollinaire, Ronsard, Rimbaud, Prévert, Du Bellay, Baudelaire, Hugo (La légende du grain) ou Lamartine (Le sac).

C’est donc à un exercice de style théâtral, à un numéro de transformiste verbal, à une sorte de zapping amusé du patrimoine culturel, que se livrent les deux comédiens rompus à tous les registres du répertoire classique et moderne ; car le spectacle fait la part belle au jeu de l’acteur et se veut (comme on le dit souvent des pastiches pour en excuser l’irrévérence) : un hommage jubilatoire, ironique et tendre à la langue française et plus particulièrement au théâtre.

Parcours :

du 13 novembre 2006 au 30 mars 2007 : Création au Théâtre du Petit Hébertot 21h
Mise en scène et couplets : Jacques Mougenot
Avec François Mougenot : la fourmi, et Jacques Mougenot : la cigale
Co-production : Théâtre Hébertot – Canal 33
de juillet 2007 à décembre 2008 Tournée Scène & Public

 


Monologue en alexandrins - 1h05 - Pas de décor
Texte aux éditions Edite commander
Affiche : Jean-Paul Letellier
Voir les critiques


Résumé :

Si vous avez manqué le début… Au commencement était : Le Verbe ? Le Big Bang ? Le Néant ? c’est en tout cas par le biais du verbe et de l’humour que le comédien-auteur, mettant à profit son expérience de l’écrit et de l’oral, réussit cet examen amusé et amusant des temps originels. 13 milliards d’années résumées en 65 minutes : on a dû faire quelques impasses.

Parcours :

du 14 au 18 novembre 2005 Création  chez Hippolyte Wouters
du 9 novembre au 15 décembre 2007 Petit Hébertot 19h (production Canal 33 et Scène & Public)


Comédie en 2 actes à 3 personnages - 1h15
Pas de décor.
Texte aux éditions Edite. Commander le texte


Résumé

Par une belle nuit d’été, Max et Fernand, pour des raisons aussi obscures qu’insolites, se retrouvent à trois heures du matin sous la voûte étoilée à discuter de l’existence de Dieu. L’un est athée, l’autre croyant, la discussion tourne à la dispute. L’arrivée inopinée de Lechipois, personnage falot et désespéré, va mettre un terme à leur controverse. Les deux compères, touchés par la détresse de ce malheureux qui a tout raté dans l’existence, même son suicide, vont lui rendre service en l’aidant à passer dans l’autre monde. Ils y mettront tant d’application qu’ils y passeront eux-mêmes… et l’acte se termine par la disparition des trois  protagonistes !

La pièce pourrait s’arrêter là, faute de combattants, mais – « the show must go on » – on retrouve Max et Fernand dans un néant de théâtre qui ne satisfait ni les espérances de l’un, ni les non-croyances de l’autre. L’arrivée de leur dernier compagnon d’infortune va les tirer d’embarras. Lechipois réapparaît, transfiguré et rayonnant, « tel qu’en lui-même l’éternité le change », donnant libre cours à une imagination de créateur que les contingences terrestres avaient bridée, et apportera à la pièce, par sa verve et sa jubilation, un dénouement inattendu, et aux éternelles interrogations de nos disputeurs une réponse qui convaincra l’un et l’autre. On ne saurait en dire plus sinon que « La carpe du duc de Brienne » se termine tout naturellement en queue de poisson.

Parcours


du 10 novembre au 19 décembre 1992  Théâtre Alexandre Dumas (salle Piccolo) Saint-Germain-en-Laye, mise en scène de Jean-Pierre André. Avec Frédérick Le Houx, Philippe Le Gars et Jacques Mougenot

du 7 janvier au 9 mars 1993  Reprise au Petit Montparnasse

du 5 au 29 avril 1995  Théâtre de l’Etuve (Liège) Mise en scène de Laurence Adam. Avec Roland Dechambre, Daniel Hakier, Yves Haumont

du 11 au 28 octobre 1995 Reprise au Théâtre de l’Etuve (Liège)

du 6 au 17 mars  2002 Espace Jonquière puis Théo Théâtre. Mise en scène : Stéphane Guillemin Avec François Mougenot, Pascal Ivancic, Stéphane Guillemin.

du 14 au 24 mai 2002 Aulnay-sous-bois, Sevran. Mise en scène : Michèle André. Avec Lydie Cuany, Julie Cordier, Salomé Daalande.

du 5 au 27 juillet 2002  Festival Off d’Avignon (Fabrik Théâtre) Mise en scène : Stéphane Guillemin Avec François Mougenot, Pascal Ivancic, Philippe Le Gars.

Du 8 au 31 juillet 2010  Festival off d'Avignon, Théâtre de la Luna à 21h15. Avec Philippe Le Gars, Jacques et François Mougenot dans une mise en scène de l’auteur.

 


Comédie musicale d’après Eugène Labiche 
Adaptation, couplets, mise en scène : Jacques Mougenot

Piano et direction musicale : Michel Frantz


La pièce :

Deux timides à la clé  est une comédie musicale adaptée de la pièce en un acte, à 5 personnages, d’Eugène Labiche Les deux timides. Les 24 mélodies sont des airs célèbres empruntés à l’Opérette, à la chanson populaire voire à la musique classique, les couplets sont originaux.

Résumé :

M. Thibaudier bourgeois paisible et timide à l’outrance reçoit la visite du jeune avocat Jules Frémissin, atteint de la même timidité, venu lui demander la main de sa fille, Cécile, dont il est épris. Mais un autre prétendant, l’ignoble Garadoux, hâbleur et coureur de dot, à qui Thibaudier a promis par faiblesse la main de Cécile, est installé dans la maison. Les manœuvres de Cécile, aidée de sa bonne Annette, pour faire porter le choix de son père sur Jules, échoueront et seul un coup de théâtre final révélera les mauvaises intentions de Garadoux.


Monologue. 1h20
Texte édité chez Edite / l'Oeil du Sphinx
Affiche : Léo Kouper

voir les photos I voir les critiques I Voir la bande annonce
Prix Philippe Avron au festival d'Avignon Off 2011
Prix du public au festival de Dax 2007
Prix de l'humour 2016 à Rio de Janeiro (Version portugaise)


Résumé :

Qui se souvient de l’Affaire Dussaert qui jeta un pavé dans la mare déjà trouble du monde de l’art contemporain en 1991, alors que les médias étaient accaparés par la Guerre du Golfe ? Sous la forme d’une conférence-théâtre entre satire et comédie, Jacques Mougenot nous en explique les arcanes et nous instruit en nous amusant car l’histoire de Philippe Dussaert (1947-1989), plasticien à l’origine du mouvement vacuiste dans les années 80, et l’affaire que suscita la vente publique de sa dernière œuvre, sont l’occasion pour l’auteur-acteur de répondre avec humour, pertinence et impertinence, à toutes les questions que se pose aujourd’hui le profane en face de l’œuvre d’art contemporain.

Jubilatoire, salubre et culturellement incorrect.

Parcours de la pièce


du 21 mai au 29 juin 2002 Création au Théâtre de Nesle (Produit par Canal 33)
mai, juin, juillet 2004 en version allemande au Theater im Bauturm (Cologne) avec Gerhardt Haag, m-e-s Jürgen D. Schirrmacher 
du 13 janvier au 29 avril 2006 au Petit Hébertot à 21h (Canal 33) 
à partir de mai 2006 : Tournée Scène & Public 
15 novembre 2009 : L'affaire Dussaert au Salon d'Automne
13, 14, 15, 16 mai 2010 au théâtre de Poche à Nouméa
du 8 au 31 juillet 2010 au Festival off d'Avignon 2010
du 8 au 31 juillet 2011 au Festival off d' Avignon 2011
saison  2011 en version russe, à la maison de l'acteur  d'Ekatarinbourg
à partir du 29 mars 2012 au Théâtre du Ranelagh
du 7 au 28 juillet 2012 au Festival off d'Avignon 2012
du 12 décembre 2012 au 20 janvier 2013 : Théâtre des Mathurins
Avril 2013 : Festival Komidi (La Réunion)
du 12 septembre au 31 décembre 2013 : Théâtre des Mathurins
du 5 au 27 juillet 2014 : Théâtre des 3 Soleils. Festival Off d'Avignon 2014
21 janvier - 1er mars 2015 : Ciné XIII Théâtre (Paris)
du 4 au 27 juillet 2015 : Théâtre des 3 Soleils. Festival Off d'Avignon 2015
de janvier à juin 2016 : Théâtre du Petit Montparnasse (en alternance avec "Le cas Martin Piche")
du 7 au 30 juillet 2016 : Théâtre des 3 Soleils. Festival Off d'Avignon 2016
du 26 août 2016 au 19 mars 2017 : Teatro Maison de France, Rio de Janeiro (en portugais. Interprète Marcos Caruso)
du 7 au 30 juillet 2017 : Théâtre des 3 Soleils. Festival Off d'Avignon 2017
du 12 février au 29 mars 2018 : 30 dates de tournée de "O escândalo Philippe Dussaert" au Portugal. Interprète Marcos Caruso
du 4 avril au 29 juillet 2018 : Teatro FAAP, Sao Paulo (en portugais. interprète Marcos Caruso)
du 6 au 29 juillet 2018 : Théâtre des 3 Soleils. Festival Off d'Avignon 2018 (700 ème le 18/07/18)


 


Ainsi soit « je », le tout premier spectacle d'auteur-interprète de Jacques Mougenot, fut joué d’octobre 1986 à février 1987 au Théâtre du Lucernaire.


Résumé

Monologue composé de 7 textes humoristiques :


Fleur de lune : divagation botanique et cocasse autour d’une fleur de lune.
Visitation : une rencontre officielle avec la Sainte Vierge
Le chevalier de l’asphalte : comment un conducteur de moto-crottes vole au secours d’une dame et de son chihuahua.
Entre moi soit dit : Moi versus moi
Antonella : Histoire d’amour à l’italienne, ayant Florence et l’art du quatrocento pour toile de fond.
L’envolée belle : Conte en vers libres racontant la cavale d’un tout jeune Icare, sans la chute.
Amours enfantines : Portraits des maîtresses (mais pas des institutrices) de l’auteur entre 6 et 10 ans.


Texte à paraître

 voir l'affiche   I  voir les photos  I  voir les critiques


Pièce en 3 époques et huit tableaux - 
24 hommes, 8 femmes - Durée 2h
Prix Charles Oulmont de la Fondation de France 1995
Éditions Art et Comédie

commander le texte


Résumé :

Fresque théâtrale évoquant la vie du peintre Jean-Baptiste Camille Corot (1796 – 1875). On voit le peintre à trois époques symboliques de sa vie, à 25 ans (La vocation / Les débuts / Le voyage en Italie), à 50 ans (La légion d’honneur / Le Salon de 1848 / Leçon de peinture) et à 75 ans (L’atelier. L’art et le commerce / La dame en bleu

Corot fut représenté 200 fois par la Compagnie Jean-Laurent Cochet

Mise en scène : Jean-Laurent Cochet (photo)
Voir la distribution
Décor : Marie Laurence Gaudrat I  voir les décors 
Lumières : Jacques Rouveyrollis assisté de Marine Ballestra
Musique de la Chanson de Corot : Jacques Pruvost.
Costumes : Claude Barré. Atelier ATEC sous la direction de Hortense Balayn
Affiche : Léo Kouper
Administrateur : Jean-Pierre Leroux

Coproduction : Compagnie Jean-Laurent Cochet / Atina Productions – Nicky Nancel / Théâtre 14 / puis Théâtre Rive Gauche / Théâtre Daunou. TMD - Théâtre, Musique et Danse dans la ville / Ville de Paris / Ministère de la Culture – Célébrations Nationales

Parcours de la pièce :

Création au Théâtre 14 du 17 septembre au 11 novembre 1996
50ème à Ville d’Avray (résidence de Corot) au Théâtre du Colombier.
Reprise au Théâtre Rive Gauche du 23 novembre 1996 au 9 février 1997
Reprise au Théâtre Daunou du 15 septembre 1997 au 6 janvier 1998
Festival d’Anjou  juillet 1997
Tournée France, Suisse et Luxembourg 1998.

VOIR LA REVUE DE PRESSE